La chronique qui tue! par l' »ancien »

alyxlancien

 

predator

L’heure du bilan.

Le « j’accuse » de l’ancien….. Où personne ne sera épargné !

 

Il est temps de faire un premier bilan de cet univers qu’est le jeu vidéo.
Un bilan justifié par la soudaine apparition de ce qu’on appelle aujourd’hui « la Nextgen ».
En 2013 lors des annonces de l’E3, la grande Mecque du jeu vidéo à l’échelon « Americano-mondial » (J’ai trouvé que cela sonnait bien…).
Nous sommes en Mai 2014 et où en sommes nous ?

Premièrement les éditeurs :

Dans cet enfumage commercial, parce que l’on peut parler d’enfumage proprement dit, une des plus belles palmes revient sans doute aux mastodontes de l’édition vidéoludique.

Commençons par Activion, dans la série « je t’enfume et tu y vois rien » Activision n’aura sans nul doute avec le dernier-né de sa mythique franchise « Call of Duty Ghost » fait preuve d’aucune originalité.
Pire ! En utilisant une cinématique intégrée datant de la série MW (le coupable étant Infinity Ward).
Ils auront réussi à faire passer une couleuvre à grand renfort de technique de marketing et en passant joliment la pommade à des médias faisant preuve d’une « étrange » condescendance.

Entre-temps, un traitement graphique à base de « contraste » et de « particules » pour la soit-disant « Nextgen » est appliqué pour rendre le tout appréciable et éviter une déconvenue qui, je le rappelle aujourd’hui, est démontrée par les réactions des joueurs.

En se focalisant sur des utilisateurs de plus en plus jeunes et en utilisant des « icones youtubesques » tout aussi responsables, il ne restait plus que le portefeuille s’ouvre comme par magie !

EA (qui d’ailleurs n’est plus de l’Art.) « La révolution c’est nous ! »
Avec son Titanfall, l’éditeur qui semble en mariage d’amour…et d’intérêt avec le studio Respawn aura lui aussi utilisé une technique de marketing bien rodée.

Exclusif à Microsoft, le but a été d’essayer de démontrer que le genre de jeu que l’on nomme plus communément FPS se modernise, voire se renouvelle.

Sauf que parfois les réveils sont difficiles, surtout après une Démo en avant-première qui sera d’ailleurs considérée meilleure que le jeu lui-même ! Un comble !
Avec un moteur graphique usé, et des serveurs dont la palme du « décrochage » et de l’inaccessibilité revenant à ce jeu multi-joueurs.
Il n’en fallait pas plus pour s’apercevoir qu’il y avait un « hic » après une sortie en trombe à grand renfort de publicité « Made in Microsoft » comme ils savent si bien le faire.

Résultat de la dure réalité…. « On s’est fait avoir… » Ou alors l’aveuglement chez les nouvelles générations de joueurs revient à apprécier un soft sans une once de créativité ou de stabilité technique !…drôle de génération…

Ubisoft inventeur du « Ubi-baratin ». La palme revient sans nul doute à Ubisoft et son grand jeu « Watch Dogs », grand surtout par les revirements de situation dans le domaine de la communication et du recul technique visible.

L’affaire du « WatchdogsGate ».

Petit rappel pour les amnésiques….E3 2013 Un jeu pour le moins beau et révolutionnaire dans son gameplay est présenté par Ubisoft. Prévu pour Novembre 2013 le soft sera repoussé jusqu’en Mai 2014…

Sauf que le rêve se termine en cauchemar pour beaucoup…En effet le soft sera différent graphiquement. Dans ce scandale vidéoludique, les arguments de « Mr Ubi je t’embrouille » seront de dire que techniquement le jeu devait « être revu dans son intégralité pour le bien des joueurs ».

En effet beaucoup de joueurs par moment plus clairvoyants que les journalistes de ce milieu y verront un enfumage en 2013, surtout lors de la présentation d’un fameux Trailer qui aura été en fait une démo technique pré-calculée fonctionnant sur de grosses stations PC….

Gardons tout de même à l’esprit que le titre devait être tout de même faible à l’époque face à Rockstar et son GTA5, indétrônable « open world » non-conformiste.

Dans cette affaire une chose est soulevée et doit être prise en compte :

Comme pour les produits de consommation, l’idée de stipuler la provenance du produit ainsi que sa fabrication lors d’une publicité/présentation vidéo devrait être légiférée…
En effet combien de joueurs/consommateurs se sont fait « enfumer » à base de jolis trailers qui en fait ne reflètent pas par moment la réalité…je parle ici de consoles de jeux.
En effet le domaine du PC peut avoir les moyens techniques de rivaliser sauf que cela se traduit par un apport financier important pour le consommateur.

Aujourd’hui les réactions très méfiantes à l’égard des techniques de communication d’Ubisoft deviennent communes…certains pensent même que les « major companies » mériteraient dixit : « de se ramasser » pour faire comprendre que ceux qui décident et qui sont exigeants, ce sont les joueurs et non l’éditeur ou leur studio.
Les constructeurs :

Microsoft ou « Pourvu que je te la fasse à l’envers ou à l’endroit, le but est que cela passe… ».
Ce serait une phrase iconoclaste par excellence !
En effet, les revirements de communication depuis l’arrivée de la Xbox One (et même avant…) sont devenus une marque de fabrique bien plus que la machine elle-même.

Le cas Kinect ou « le KinectGate ».

Petit rappel. Voici un extrait « Microsoft type » à propos de Kinect et la console signée E3 2013 :
« Le constructeur annonce que la console ne pourrait jamais tourner sans Kinect, celle-ci ayant été architecturée autour de la caméra à reconnaissance de mouvements ».
(E3 2013).

Autre morceau choisi par les pontes de Microsoft ; « Kinect 2.0 est l’ADN de la console, sans Kinect ce n’est plus une Xbox One… ».

On appréciera le revirement sans conditions de Microsoft de vendre maintenant la console sans Kinect avec 100 euros de moins pour Juin 2014 !
Au grand dam des joueurs « Day One » totalement oubliés, mais surtout des revendeurs et des petits revendeurs indépendants.
Quoique la grande distribution ne doit pas beaucoup apprécier ce genre de politique qui frise avec du marketing mensonger à l’état pur !

En effet comment pourra-t-on écouler des stocks de One invendues avec Kinect dès le mois de Juin, tout en sachant que « l’argument Kinect » ne tient plus ?

Cet aveu de faiblesse et du ratage du lancement de la console dès le début de cette histoire est un désastre industriel tout simplement.
Le manque de considération des joueurs/consommateurs que nous sommes a été purement démontré au fil de cette affaire.

La fameuse « écoute des joueurs » que Microsoft se vantait depuis le recul de l’idée d’une console en connexion constante est aujourd’hui totalement occultée pour des intérêts commerciaux (développement vers l’Asie) et un mauvais choix technologique.

De plus on imagine assez mal des éditeurs se laner dans des projets de softs à base de support Kinect, et on peut aisément se poser la question sur les éditeurs travaillant actuellement sur de tels softs ? Ils doivent en penser quoi ?…Dure réalité messieurs,… business is business.

Sony quand à eux reverra sa copie avec le 1080p et autre 60fps sur des softs tels que Watch Dogs. Ceci a d’ailleurs provoqué des réactions de mécontentement générales.
Entre des serveurs non dédiés et une ludothèque pauvre en qualité et en nombre.
Cela n’aura pas empêcher un succès sur les ventes, malgré des défaillances techniques visibles (manette trop fragile aussi) pour l’adaptation de softs de dernière génération en haute résolution.

Sans oublier aussi des jeux repoussés comme Drive club, pour lequel le rêve a été vendu à l’E3 2013 et l’on peut parler aujourd’hui de déconvenue !
Dure réalité aussi pour les fans de la marque….
Médias : un tour d’horizon pas si vidéoludique que cela…

La condescendance citée plus haut concernant l’attitude des Médias du jeu vidéo, en particulier celui de l’Internet est à prendre en compte.
Celle-ci donne un aperçu d’attitude « formatée » à l’image que les constructeurs et éditeurs veulent appliquer.
Entre « l’info clic » des grands sites cultivant la langue de bois ainsi que des animateurs, blogueurs etc….sans oublier nos « youtubeurs » qui ont des rapports pour le moins ambigus avec de gros groupes.
Ceux-ci sont d’ailleurs utilisés pour cultiver une image commerciale dénuée de bons sens et d’analyse dans la tête des nouvelles générations de joueurs.
Coupable donc de rendre toute réflexion non créative et dépendante puisque conforme aux exigences des Editeurs de jeux vidéo.

Quand un présentateur Tv nous dit qu’« ici il n’y a pas de langue de bois et on aime les questions qui fâchent… » Cela fait doucement sourire.
Derrière cette « façade anticonformiste » se cache en réalité une technique de communication choisie par les constructeurs/éditeurs.

Il est important de voir comment cet ensemble de médias ne prend pas en compte les demandes des joueurs, pire, ne défend même pas leurs intérêts.
Un peu comme s’ils avaient cette crainte d’être exclus des exclusivités des éditeurs….voire de leurs cadeaux ?…hum.

Faire le contraire de cette norme médiatique est passible d’abandon. En effet, un certain site bien connu (JVN) en a fait les frais ! Un autre Magazine papier prend le risque de sortir avec une approche moins conforme…mais à quel prix ? De devoir se rendre passible d’une « image à papa » ou « Reac nostalgique » de la bonne vieille époque…

Dans tous les cas la richesse de l’indépendance existe de moins en moins et l’air créatif se raréfie de plus en plus.
Le débat deviens formaté à l’image de la Paris Games Weeks 2013.

Justement la Paris Games Weeks 2013 parlons-en…
On peut affirmer, et certains spécialistes, journalistes, blogueurs seront d’accord pour une fois, que nous avons eu à faire à la Paris « désordre » Weeks.
Le loisir même a été occulté au profit d’un aspect commercial qui est à dénoncer et bien sûr d’une organisation désastreuse.

En effet comment se fait-il que le président de cette organisation, qui je le rappelle est le président du SELL (syndicat des éditeurs de jeux vidéo), soit également le Directeur Général d’Activision/Blizzard France (Call of Duty et consort..) : comment peut-on se prévaloir d’une certaine indépendance ?

Ne peut-on pas y voir un mélange des genres entre un événement lié au loisir interactif pour la famille, les passionnés et un aspect publicitaire pour un éditeur de jeu vidéo ?
La question reste posée…En tous cas j’ai le droit de me la poser en prenant un certain recul.

Un constat amer pour ma part en tenant compte que beaucoup trop d’intérêts ont pris le pas sur le jeu lui-même et la créativité qui en découle.
Le jeu est devenu « un produit à usage unique » sans réel fondement artistique.
« L’enveloppe » a remplacé le fond même de l’utilité du loisir.

A savoir s’amuser, mais intelligemment sans risquer de se perdre dans des annonces visant à nous éblouir.
Ainsi nous rendre esclave et dépendant d’un marché qui se globalise autour de quelques marques.

Tiens je rallume mon Amiga……..

A. « l’ancien »

 

alyxlancien
alyxlancien

Alex dit "l'ancien". Ancien pour plus de 25 ans de passion vidéo ludique. Regard et analyse des contextes environnementaux lié au monde jeu vidéo. Joueurs, testeurs et chroniqueur indépendant. "Le jeu vidéo est art ludique, c'est une liberté totale de pensé et de créativité qui mène à l’expansion de la libre expression artistique.Il n'engendre donc pas un enfermement, mais une ouverture sur l'imaginaire collectif. En quelque sorte c'est une porte sur notre propre liberté individuelle." A."l'ancien"

4 Comments

  1. et hop ! un pavé dans l’âme art.
    du JV à l’amiga, la boucle est bouclée

  2. otaku17 otaku17

    très bonne analyse de la situation même suis pas d’accord sur tous dans l’ensemble tu est dans le vrai.

    Il me semble que tu t’ai trompé pour Watch dogs, la demo magnifique qui nous a été montré c’est déroulé pendant l’E3 2012, en 2013 c’étais The division ( sur celui là aussi je pense que sur console il ne vas pas falloir s’attendre au même rendues qui nous a été montré), se qui m’embête chez Ubisoft ce n’est pas tant la baisse des graphismes car je m’y attendais mais leur communication a outrance ( pas un jours ne passe sans qu’il soit obliger de nous montrer ou de nous dire quelque chose sur le jeu) qui commence a me dégoutter presque du jeu avant qu’il ne sorte.

    Pour ce qui est de Microsoft comme beaucoup de gens je m’attendais qu’il sorte une Xbox One sans Kinect, ce que je me doutais moins c’est que se serais aussi tôt même pas un an après sa sortie mais bon de toute façon cette console ne m’intéresse pas je me l’achèterais quand elle seras en fin de vie.

    Pour ce qui est de Call Of Duty je vois pas pourquoi Activision s’embêterais a faire un super jeu car même il ne change pas grand chose il se vend par palette, les tord sont partagé si les joueur boudais le jeu rien que une année parce qu’ils en ont mare je suis sûre qu’Activision se bougerais d’avantage pour sortir un bon jeu.

    Pour conclure je trouve que tu as fait une bonne observation de se qui se passe en se moment et sa va pas aller en s’arrangeant mais il y a aussi de bonne chose restons optimiste.

  3. kairos kairos

    Sans revenir sur la totalité du contenu de l’article, sorte de Manu Militari puissance 10, qui enfonce surtout des portes ouvertes sur la non-indépendance des « journalistes » et les stratégies des constructeurs et éditeurs, je voudrais bien en savoir plus sur le cas de la PGW.

    Déjà je ne comprends pas pourquoi un tel événement devrait être « indépendant », j’imagine que les adhérents au SELL ont un droit de regard sur l’organisation donc il n’appartient qu’à eux de voir si le président ne fait pas un usage raisonnable des fonds affectés à l’événement.
    Autant si une association qui n’a rien à voir avec les éditeurs je pourrais comprendre des critiques sur la question de l’indépendance mais le SELL ayant pour but, j’imagine, la promotion des logiciels de loisir je ne vois pas où est le problème.

    Par ailleurs, pour faire une comparaison avec un autre milieu que j’ai brièvement fréquenté, l’indépendance des associations qui organisent certains événements autour de la culture japonaise n’a jamais empêché l’aspect mercantile de dominer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne m’y rends plus, comme j’aime à dire on paye une entrée pour pouvoir acheter sur des stands.

  4. Liquifan Liquifan

    Bienvenue alyxlancien et bravo pour cet article qui résume bien ce qui se passe et le ras le bol des joueurs.

Leave a Reply