Splatoon, des couleurs, des calamars et du fun !

Neves

Et oui! Nintendo a sorti une nouvelle licence lors de sa présentation à l’E3 et c’est un jeu de shoot….

… Mais un jeu de shoot à la Nintendo, coloré et fun. Un jeu avec des pistolets à peinture et dont le but est de peindre plus de territoire que l’équipe adverse. L’équipe, car ce jeu se jouera en ligne à 8, par groupe de 4 contre 4.

Mais la principale caractéristique sera la possibilité d’alterner entre deux phases de gameplay: les humains et les calamars.

Les humains seront équipés de pistolets à peinture et pourront recouvrir l’environnement de la couleur de leur team. Et seront ralentis s’ils marchent dans la peinture adverse.

Les calamars, eux, seront beaucoup plus rapide et pourront se faufiler et se cacher dans la peinture de leur couleur afin d’atteindre de nombreux points stratégiques en grimpant aux murs, mais aussi de surprendre ses adversaires.

Ainsi, de nombreuses stratégies pourront être mises en place afin de gagner du terrain. Laissons les développeurs vous en apprendre un peu plus sur cet ovni vidéoludique:

Plusieurs armes seront sans doute disponibles (bombe, bazooka, sniper, rouleau à peinture) et certaines options permettront d’augmenter la partie stratégique du jeu. En effet, le gamepad servira à afficher la carte, et vous aurez donc en un clin d’œil, une vision globale du jeu et de l’avancée de vos ennemis (tout en occultant leurs positions exactes). Mais aussi la possibilité en cas de défaite de retourner rapidement auprès d’un allié, évitant ainsi de perdre du temps sur la map déjà conquise. Plusieurs stratégies devront donc être étudiées: rester caché et défendre son territoire ou bien aller le plus vite possible pour peindre plus de surface, quitte à faire de nombreux allers-retours. Car à chaque fois que vous êtes touchés par un ennemi, vous retournez à votre base.

On garde un œil sur ce jeu, qui apparaît prometteur, et qui risque de délivrer de nombreuses doses de fun. Splatoon sortira en 2015.

Neves
Neves

JVNien depuis 2009, c'est sur ce site que j'ai rencontré une communauté extraordinaire, qui dorénavant se reconstitue comme il se doit, et persiste grâce à ionik.fr. Particulièrement Nintendo dans l'âme, je ne néglige pas pour autant l'actu sur les autres plateformes afin de partager au maximum avec vous tous.

Leave a Reply