Jeu vidéo : Censure et idéologie; Le JV est-il en passe de perdre son âme créative?

alyxlancien

L’industrie du jeu vidéo rassemblant, constructeurs, créateurs, médias et influenceurs est-elle en train de changer la vision créative (et culturelle) du premier marché culturel au monde?

De récentes affaires très nombreuses ont fait leur apparition dans le domaine des médias du jeu vidéo mais aussi de l’industrie. voici un tour d’horizon avec en toile de fond des analyses d’un « youtubeurs » Lusty qui rapporte des faits réels dans notre domaine de prédilection. Ensuite nous parlerons du journalisme dans le JV et de l’industrie pour finir par un point (sans concession) sur la question qui nous préoccupe.

Censure: Fin du game

Par exemple l’influenceuse populaire et streamer de variétés ‘Jinnytty’ a confirmé qu’elle avait été bannie de Twitch pendant deux semaines, admettant que la suspension était le résultat de ses commentaires sur un personnage de The Last of Us 2. Personnage connoté « transgenre » pour beaucoup de joueurs. Mais le terme « Transgenre » serait considéré par Twitch comme discriminant.

analyse d’une censure par Lusty

Nous retrouvons ici l’exemple type de ce qui se passe actuellement. Des « minorités » ont semble-il écho auprès de l’industrie et des médias du JV. Ce qui pousse souvent ceux-ci à appliquer la censure pour éviter toutes polémiques qui nuiraient à leur image.

Ubisoft dans la tourmente

Hypocrisie: Ubisoft

En reprenant la récente affaire chez Ubisoft à propos d’une enquête sur son ambiance toxique envers les femmes on s’aperçoit de la réelle hypocrisie de l’industrie du jeu vidéo. On propose des personnages femmes ou hommes LGBT, on met en avant la gente féminine pour définir une approche « égalitariste » dans les jeux. Et derrière le rideaux marketing on s’aperçoit que dans les équipes de développement et même parmi les dirigeants que le harcèlement, le chantage sexuel voir même l’homophobie sont très présent.

Twitch vers la dérive et l’hypocrisie

Twitch a récemment fermé beaucoup de comptes pour diverses raisons très idéologique et a appliqué la suspension temporaire pour certains(es) comme nous venons de le voir. Mais la ou ils appliquent une forme de morale et de conduites, ils laissent des (pseudos) « streameuses » en bikini ou en maxi décolleté plongeant diffuser du contenu et par moment du contenu qui n’a rien à voir avec le JV. Ici encore beaucoup d’hypocrisie et comme le dit Lusty « certains(es) ne sont pas assez « bankable ».

Dérive idéologique: Uniformisation

La censure va bon train avec l’idéologie qui est derrière. Depuis les récents événements aux USA concernant les Black Lives Matter suite au décès filmé d’un noir américain provoqué par la Police. Il s’en est suivi une sorte d’hystérie collective chez les journalistes de jeu vidéo et même dans l’industrie. Une dernier exemple c’est le jeu sur Switch Paper Mario: The Origami King qui est considérer par une journaliste américaine comme je cite « Une jeu colonialiste« . regardons cette affaire de plus prés avec Lusty.

Paper Mario colonialiiiiste!

Le très récent jeu destroy all humans! (Remake) a lui aussi fait les frais de le critique de journalistes très orienté Social justice warrior (SJW) voyant ce jeu comme discriminant pour certaines personnes et en particulier les nains (oui oui c’est vrai).

Crypto le méchant réac

Rappelez-vous des journalistes de Numerama qui voyaient dans le jeu de rôle Kingdom Come Deliverance un jeu au relent raciste sous prétexte qu’il n’y avait pas de personnage de couleur noir dans l’histoire. Les développeurs invoquant un contexte réel et historique. Numerama a renchéri avec certaines allégations à base de Gamergate, idéologie d’extrême droit et j’en passe.

kingdom come deliverance, une jeu raciste?

Si on va plus loin un journaliste du magazine JV : Culture Jeu vidéo » (ex Jv Le Mag) voyait dans le jeu« Desert Strike » (sur console Megadrive) « un jeu impérialiste et militariste ». Personnellement j’ai joué à cette série et jamais je me suis senti pro impérialiste ou « pro USA » après y avoir joué. Si on commence à voir de l’idéologie partout dans le jeu vidéo il va falloir tout formater! Et vu le nombre de jeux depuis la 1er console Odyssey , il y a du boulot pour les censeurs!

Nuire à la créativité sous prétextes:

Attention les censeurs veillent!

Des « nouveaux journalistes » en passant par des minorités, l’utilisation des réseaux sociaux et la pression (l’image) sur l’industrie du jeu vidéo. Nous sommes en passe de « policer » le jeu vidéo. C’est à dire de le rendre sans âme. Une sorte de formatage qui rendrait toute créativité comme obsolète. Pour des raisons obscurs (bien souvent politique) les créations sont scrutés de très prés. Récemment CD Projekt RED le studio du prochain Cyberpunk 2077 jeu vidéo d’action-RPG en vue à la première personne a pris les devant avant toute polémique en annonçant qu’il n’y aurai aucun message politique ou revendicateur suite aux événements des Black Lives Matter. C’est dit!

Revendiquer une liberté!

Liberté de créer!

Il n’est pas simple de créer actuellement dans le jeu vidéo, il faut faire attention à tout! Et ceux qui font un jeu ou on ne verrai pas de minorités quelles qu’elle soient peuvent être rapidement taxé d’anticonformistes (et la je suis gentil). Il est extrêmement important de garder une indépendance au risque d’être convoqué par le tribunal de la morale! Le JV est devenu le 7eme art aujourd’hui, c’est un art numérique qui doit rester libre quitte à choquer quelques-uns(es). Et les joueurs font attention à cela. Preuve avec le manque actuel de crédit intellectuel des journalistes de JV auprès des « Gamers » .

Jamais nous n’avons eu autant de personnes de couleurs et de diverses tendances ou genres dans le jeu vidéo. Le JV laisse justement de la place pour tous et j’insiste, pour tous! Pas exclusivement aux minorités sous prétextes de conflits sociétaux.

Et puis rappelons-nous de Tomb Raider ou le héro était une… femme. Et nous étions en…1996.

Une femme en …1996

alyxlancien
alyxlancien

"l'ancien". Ancien pour plus de 25 ans de passion vidéo ludique. Regard et analyse des contextes environnementaux lié au monde jeu vidéo. Joueurs, testeurs et chroniqueur indépendant. "Le jeu vidéo est art ludique, c'est une liberté totale de pensé et de créativité qui mène à l’expansion de la libre expression artistique.Il n'engendre donc pas un enfermement, mais une ouverture sur l'imaginaire collectif. En quelque sorte c'est une porte sur notre propre liberté individuelle." A."l'ancien"

Leave a Reply