« ionik News », l’actu du JV

alyxlancien

 

Jeux-video

 

L’actu du JV

Mise à jours du 07/11/2017

_____________________________

PGW’s 2017 :Est-ce bien sérieux?

Rappelez-vous de mon article sur «Le Gamer, le passionné et le business» qui était une analyse de l’environnement et de l’ambiance actuelle de notre milieu de prédilection . Celui-ci fait part d’une analyse pas si fausse que cela aujourd’hui.

Le Gamer, le passionné et le business

Un désastre:

La PGW’s 2017 aura sans nul doute confirmé certains de mes ressenties quand à l’évolution (ou plutôt régression) de la faune de joueurs, sans oublier le mutisme des journalistes de l’environnement du jeu vidéo quand il s’agit de critiquer un tel événement «contrôlé» par le SELL (Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), mais nous y reviendrons plus loin.

Cette édition 2017 aura peut être été l’édition de trop au regard de l’organisation désastreuse mais surtout par l’attitude de visiteurs peux scrupuleux et pas du tout réprimandés par l’organisation sur place.
Nous avons eu à faire à une sorte d’anarchie ou les professionnels laissés un peu à l’abandon se confondaient avec les «pti cons» prés à tout pour un goodies «Made in China» .

Extrait (parmi de nombreux reçu) : «je me suis pris un coup de coude dans le nez pour un goodies made in china! Résultat: Hémorragie nasale et pieds écrabouillés»

Tweet repris sur le site:  https: www.actugaming.net

«Ce n’est pas de notre faute!»

Certains renverrons la balles aux parents, à l’éducation…etc, concernant cette drôle de génération semblant se satisfaire d’une attitude à la «GTA», mais dans un contexte réel.
Le manque de pédagogie de la part de l’industrie et des médias concernant notre environnement c’est fait cruellement sentir aux fils des décennies.
L’industrie est d’autant plus coupable que les acteurs du jeu vidéo (Médias).

Nous avons entretenu et « fabriqué » une génération qui ne se passionne pas mais qui consomme sans règles et sans fondement.

Tweet repris sur le site:  https: www.actugaming.net

Nous sommes nul! Nous n’avons pas fait de pédagogie! Le jeu vidéo est tel qu’aujourd’hui nous sommes obligé de faire de la pédagogie. Parce qu’il fait parti intégrante de nos actuels cultures de société.
Il est rentré dans les familles et les groupes sociaux encore plus puissamment que le cinéma, la lecture…etc. parce que ce média interagie directement avec notre environnement culturel, mais de l’intérieur (Par définition au sein de notre vie).

Donc oui! C’est de la faute à la fois de l’industrie, des médias et de l’ensemble des acteurs du domaine ( d’une marque aux youtubeurs).

Tweet repris sur le site:  https: www.actugaming.net

Effet Boomerang:
Il devra y avoir  dans l’avenir une table ronde et des assises de l’environnement du jeu vidéo. Sinon notre média culturel deviendra « persona non grata » partout.
Et l’image du (de la) « vrai(e) » passionné(e) joueur(euse) ou de celle et celui qui profite sainement de ce support pourrait-elle aussi devenir « impropre » à la société.
Imaginez vous un image collée à vous d’un « pti morveux » ayant débranché les prises électrique d’un réseau PC lors d’un événement que vous appréciez.

Ou celui qui fait des remarques sexistes et machistes à une animatrice en «Cosplay».
Voir l’image de types qui se mettent à avoir des gestes plus qu’ambiguës envers des jeunes filles dans d’interminable file d’attente.
Imaginez-vous un salon du jeu vidéo qui deviens une véritable honte sur la scène Européenne et mondiale en tolérant que des cosplayeuses se fassent déchirer leurs costumes qu’elles ont tellement préparé et choyé pendant un an?

Voici donc l’image que retiendrons bon nombres d’acteurs (et visiteurs) du domaine et cela a obligatoirement des effets néfastes sous forme d’une choc en retour plutôt violent.

Repris sur le site:  https: www.actugaming.net

 

«Racaillisation» des esprits?:
Au risque de passer pour un affreux «réac» aux yeux de certains journalistes empreint de «haute moralité» et de tolérance à l’égard de tout (même du pire).
Mais appelons «un chat, un chat»! Oui! Le niveau de réflexion de bon nombres de «gamers est proportionnel à leur passion inexistante du domaine.
C’est le néant totale de jugeote dans ce domaine
Allez faire un tour sur Twitch, YouTube ou sur des forums dont actuellement l’un fait polémique
Puisqu’il s’agit du célèbre forum de Jeux Vidéo.com, le «18/25 ans».
Et vous verrez le désastre intellectuel dans ce microcosme numérique.

Omerta et petit arrangement entre «amis»:
Regardons de plus l’attitude des plus qu’ambiguës des médias du domaine et des constructeurs lors de L’évènement Parisien.
Peu de critiques et d’analyses concrètes de la PGW’s 2017, on peu alors se poser des questions sur une telle attitude plus qu’ «étrange».
Je reprend ici une remarque que l’on m’a faite sur ma page Facebook de Marc ; « En même temps, tu ne vas pas critiquer la main qui te nourrit….critique = pas d’accréditation l’année prochaine».
Je dois dire qu’il n’a pas tout à fait tord! Le SELL contrôle et surveille tous ce qui se passe dans le domaine du jeu vidéo.
Peu importe les prises de risques, l’entente (licite ou illicite) avec les constructeurs et les éditeurs est de mise.

Quand aux éditeurs et constructeurs (voir les gros studios), il suffit d’aller sur Twitter pour s’apercevoir du coté très « angélique » de l’ambiance qui est vendu par des clichés photographiques ainsi que des phrases du type  » ; …vous êtes géniaux, super… ». Qui en fait correspond plus dans la réalité à un enfer vécu par beaucoup!

Je peux aussi comprendre que les marques ne veulent en aucun cas altérer une image « propre et soignée ».

Tweet repris sur le site:  https: www.actugaming.net

De la en découle l’accès aux journalistes pour tous leurs travaux dans ce domaine.
On peu alors se poser de sérieuses questions sur la véritable éthique du journalisme pour ce média, comme on s’en pose actuellement dans le domaine de l’information dite « généraliste ».

Il n’est pas question de jeter l’opprobre sur la sphère journalistique du jeu vidéo et de faire passer ceux qui font leur travail avec indépendance et passion pour des «tous pourris».
Et surtout ne pas caricaturer le vrai débat de fond qui doit avoir lieu dans une image d’un complotisme idiot.

Mais vu les retours catastrophiques de la PGW’s 2017 à plusieurs niveaux (organisations, ambiance, visiteurs, émeutes, sécurité, sponsors….etc),
On est en droit de tout remettre en question, c’est à dire revenir à une page blanche pour redéfinir des règles de conduites et d’instructions dans un domaine que nous aimons et apprécions tant.

«L’Ancien».

Note: Pour voir la critique de la PGW’s 2017 du site Actu Gaming :  https://www.actugaming.net/paris-games-week-2017-honte-francaise-salon-international-117702/

_______________________________________________

alyxlancien
alyxlancien

Alex dit "l'ancien". Ancien pour plus de 25 ans de passion vidéo ludique. Regard et analyse des contextes environnementaux lié au monde jeu vidéo. Joueurs, testeurs et chroniqueur indépendant. "Le jeu vidéo est art ludique, c'est une liberté totale de pensé et de créativité qui mène à l’expansion de la libre expression artistique.Il n'engendre donc pas un enfermement, mais une ouverture sur l'imaginaire collectif. En quelque sorte c'est une porte sur notre propre liberté individuelle." A."l'ancien"

Leave a Reply